X FERMER

NAVIGATION

ACTUALITÉS
Ouest Acro forme ses futurs collaborateurs Ouest Acro et Geolithe partenaires dans la sauvegarde du littoral Travaux exceptionnels sur le Barrage de Tignes "Accumulation of power" Article Ouest France : Ouest Acro va former ses cordistes elle-même Travaux de sécurisation de falaise à Mont-Saint-Père Illuminations lors des festivités des 500 ans de la ville du Havre
PRÉSENTATION
Engagement du dirigeant Politique RSE Nos agences Certifications / Qualifications Législations Historique Démarche QHSE Organigramme Emploi
BÂTIMENT
Activités Bâtiment Les métiers du bâtiment
OUVRAGE D'ART
Activités Ouvrage d'art Les métiers / Ouvrage d'art
INDUSTRIE
Activités Industrie Les métiers de l'industrie
MÉDIATHÈQUE CONTACT LETTRE D'INFORMATION CARRIÈRE & EMPLOI
Historique OUEST ACRO

Historique OUEST ACRO

Depuis 1992, la société Ouest Acro est une PME du secteur du bâtiment spécialisée dans les techniques de travaux sur cordes et dans la sécurité des hommes en hauteur.

Ouest Acro intervient plus particulièrement sur des chantiers où les mesures de protections collectives rendent plus difficiles et plus dangereux le travail du salarié, et sont parfois impossibles à installer.
La société est régulièrement mandatée par les experts pour se prononcer sur la conformité des équipements de protection individuelle ou collective existants et les éventuelles améliorations à mettre en œuvre.

Les principes fondamentaux de l’utilisation des travaux sur cordes s’inspirent directement de l’article R 233-13-23 du décret du 1/09/2004 relatif à l’utilisation des équipements de travail mis à la disposition pour des travaux temporaires en hauteur et édictant que « Toutefois, en cas d’impossibilité technique de recourir à un équipement assurant la protection collective des travailleurs ou lorsque l’évaluation du risque établit que l’installation ou la mise en œuvre d’un tel équipement est susceptible d’exposer des travailleurs à un risque supérieur à celui résultant de l’utilisation des techniques d’accès ou de positionnement au moyen de cordes, celles-ci peuvent être utilisées pour des travaux temporaires en hauteur. Après évaluation du risque, compte tenu de la durée de certains travaux et de la nécessité de les exécuter dans des conditions adaptées du point de vue ergonomique, un siège muni des accessoires appropriés doit être prévu. »

Faisant sienne la règle du code de travail, la société OUEST ACRO se place aujourd’hui comme leader dans la recherche et l’amélioration de la prévention des risques liés aux travaux en hauteur.

L’article R233-13-23 du code du travail autorise le recours aux travaux sur cordes :

  • En cas d’impossibilité technique de recourir à un équipement assurant la protection collective des travailleurs,
  • Lorsque l’évaluation des risques établit que l’installation ou la mise en œuvre d’un équipement collectif est susceptible d’exposer les travailleurs à un risque supérieur à celui résultant de l’utilisation des techniques de positionnement au moyen de cordes.

Cette justification se fait par l’analyse des risques devenue obligatoire par le décret du 5/11/2001 portant sur l’accès, le positionnement du cordiste et la tâche qu’il a à exécuter. Les caractéristiques de cette analyse sont préconisées par la circulaire du 18/04/2002. Le document doit être écrit :

  • identifier les dangers tout azimut liés au chantier, son environnement, aux tâches prévues, aux salariés concernés (relevé de données brutes), documents émanant du médecin du travail, du CHSCT, fiches de données sécurité des produits, analyser les risques.

L’article L230-2 du code du travail édicte les principes en matière de risques professionnels et préconise la priorité aux mesures collectives que parmi d’autres principes généraux et seulement en huitième position sans en faire un principe supérieur ; cet article fait prévaloir en premier l’évitement du risque (art L230-2 IIa).

Le décret de 2004 tient compte de l’apparition de nouvelles méthodes de travail afin de favoriser une attitude dynamique et novatrice dans le traitement des risques sur le chantier et dans l’entreprise.

Les travaux sur cordes et l’utilisation des protections individuelles ont leur place dans la politique de prévention des risques et dans l’amélioration de la sécurité des salariés, sur les sites industriels, tertiaires, urbains, agricoles, naturels ou maritimes.
La politique de prévention des risques de l’entreprise OUEST ACRO est une politique dynamique, ouverte, basée sur un esprit d’innovation, de remise en cause perpétuelle et de contrôle permanent.

Les axes d’amélioration sont dessinés en fonction des retours d’expériences. L’amélioration permanente, le suivi et la mise en place des actions de formation, d’accompagnement de personnel contribuent à dynamiser cette démarche. La prévention des risques passe par une analyse scrupuleuse des travaux, l’objectif à atteindre étant de minimiser l’exposition aux risques de nos salariés.

La planification de l’entreprise doit prendre en compte, en permanence, la démarche de management par les compétences des techniciens en s’appuyant sur leur savoir-faire propre, leurs expériences et leurs positions hiérarchiques ; ces éléments doivent permettre d’établir les différents niveaux de responsabilité au sein des équipe travaux. Les chefs d’équipe doivent naturellement jouer un rôle d’encadrement technique et sécuritaire de leurs chantiers.